Votre habitat
Vous habitez le Parc naturel régional des Landes de Gascogne, un territoire à la fois fragile et remarquable, au paysage et à l'architecture singulière. Vous souhaitez entretenir votre construction comme votre extérieur dans le respect de l'environnement et du cadre de vie. Le Parc vous livre ici quelques conseils et repères utiles au quotidien. N'hésitez pas à en discuter avec votre voisin et vos artisans préférés.

Pour refaire un enduit ou une toiture, comment procéder ?

Ce sont des travaux importants qui demandent l'appui d'un professionnel, architecte, charpentier, couvreur... surtout si le bâtiment concerné par le projet de rénovation est très ancien, original ou typique du territoire.

Un diagnostic sanitaire peut s'avérer nécessaire.

Pour les bâtiments anciens, il conviendra pour le projet de refaire les enduits ou la toiture à l'identique (sous réserve que l'existant ait été bien fait), en choisissant des matériaux adaptés et en faisant appel aux artisans maîtrisant les savoir-faire traditionnels.

Le bois, la chaux, les tuiles canal seront des matériaux de choix dans votre projet.

Pour les bâtiments plus récents, la tuile romane canal convient. Les tuiles noires, non typiques du territoire et contestée pour les performances énergétiques du bâti, sont à proscrire. En terme de coloris de toitures, les tuiles rouges non panachées sont à privilégier pour les habitants soucieux de respecter une certaine identité du territoire.

Les enduits pourront être dans des coloris ocre, sable, grisé... et éviterons le blanc.

Consulter le Guide du Pays d'Albret sur Habiter l'ancien : ici

Consulter le Guide de Restaurer une toiture, de la Fondation du Patrimoine et du Service départemental de l'architecture et du patrimoine des Landes

En accord avec ces préconisations, que puis-je faire d'autre en intérieur ou extérieur ?

Nous invitons les porteurs de projet à exclure les matériaux issus de la pétrochimie tels que le PVC. Les matériaux à privilégier, pour les menuiseries et les conduites d'eaux pluviales par exemple, sont le bois, l'aluminium, le zinc, qui présentent une bonne tenue dans le temps et offre des finitions soignées dès lors qu'ils sont employés avec professionnalisme.

En intérieur, pour des choix esthétiques comme de santé et bien-être, vous pouvez opter pour des enduits à la terre ou à la chaux. En termes d'isolants, les matériaux bio-sourcés et de moindre coût environnemental pour une performance énergétique satisfaisante emporteront votre préférence.

Des contacts possibles :

Je souhaite faire des plantations pour une haie ou un jardin d'agrément, quels plants puis-je acheter, et où ?

Guidederecommandations_PNRLG

La posture première du jardinier, c’est de s’adapter au contexte paysager et écologique local, et si possible de favoriser la biodiversité.

Les palettes de végétaux locaux offrent une grande diversité d'essences et invitent à des compositions paysagères variées. Souvent méconnue et dénigrée, elle présente des atouts indéniables à redécouvrir sans attendre.

Certaines pépinières du territoire portent une attention particulière à l'origine des plants qu'elles proposent à la vente et à la perpétuation des essences. Elles sont des contacts à privilégier.

Le Parc naturel régional a constitué un document simple et pratique pour ceux qui sont en recherche de conseils pour bien réussir leurs plantations. Vous n’y trouverez pas moins de 40 végétaux différents, à retrouver dans nos forêts et nos jardins, à repiquer à la bonne saison.

Télécharger le Guide de recommandations - Conseils en plantation et palette végétale :

Faire des plantations, c'est s'engager. S'engager pour le renouvellement de notre patrimoine arboré, qui marque tant notre belle région, s'investir pour que demain nos enfants se rafraîchissent sous les larges ombres des vieux arbres, s'impliquer pour façonner notre paysage quotidien.

C’est aussi envisager de laisser une haie évoluer en port libre, de laisser « l’herbe » pousser jusqu’à la fin de l’été pour permettre aux graminées et fleurs des champs de grainer… et de venir l’année prochaine. C’est aussi récupérer l’eau de pluie, éviter l’emploi de produits chimiques, composter ses déchets verts et fermentescibles… Plein de gestes au quotidien qui font du jardin un havre de paix.

Et quelle clôture puis-je mettre ?

En termes de clôture, les préconisations du Parc visent à éviter les occultations franches et à privilégier une certaine transparence typique du territoire. C'est ainsi que conviennent particulièrement au territoire des Landes de Gascogne les grillages vert bouteille à larges mailles, le grillage à mouton, la ganivelle. Les clôtures maçonnées permettent certes d'apporter une réponse radicale à une promiscuité vécue comme gênante, mais elles ne contribuent en rien à l'expression d'un paysage vivant ni à la biodiversité, pas plus que les haies uniformes de thuya ou laurier palme.

Je souhaite repeindre mes volets, quels produits me conseillez-vous ?

Nous déconseillons l'emploi de vernis et lasure qui forment une pellicule fragile sur le bois plutôt que de pénétrer dans la veine. C'est d'ailleurs pour cela que l'utilisation de vernis et lasure amène à y revenir très régulièrement pour conserver une finition soignée !

Vous n'êtes certainement pas contre d'espacer les travaux d'entretien de vos volets et menuiseries, aussi  nous vous invitons à privilégier l'emploi d'une huile de lin additionnée de térébenthine pour une meilleure pénétration et de sel de bore pour l'entretien du bois. Pour obtenir la couleur souhaitée, vous pouvez vous tourner vers des professionnels qui vous proposeront les produits adaptés à votre attente.

Vous avez des conseils pour les allées et terrasses ?

Habiter un lieu, c’est s’inscrire dans son environnement particulier, le faire fructifier intelligemment, le valoriser. Pour cela, la condition préalable est de le connaître et de le respecter. Le sol des Landes est plutôt pauvre et acide, ce qui permet à une certaine végétation, et donc à une certaine faune, de se développer. De ces conditions singulières, qu’on irait vite à qualifier négativement, ressort en fait une singularité exceptionnelle et rare.

C’est pourquoi en matière d’allée privative et d’espace de stationnement, nous vous encourageons à opter pour des matériaux inertes, qui ne n’altèrent pas la nature du sol. En lieu et place d’accès calcaire, il convient alors de privilégier des allées de cailloux, graviers ou grave ocre, de provenance la plus locale possible. Pas la peine en effet d’éviter le calcaire si c’est pour choisir du galet. Pour les terrasses et revêtements divers, le principe fondamental est de ne pas entraver l’infiltration de l’eau de pluie. Béton et goudrons n’auront qu’à céder la place au bois, au mélange gravier-gazon ou tout simplement à une pelouse libre.

Et encore ?

Certains travaux requièrent une autorisation préalable. On vous en dit plus ici (bientôt actif)

Pour glaner des conseils énergétiques, cliquez ici (bientôt actif)

Vous pouvez bénéficier de quelques conseils dispensés gratuitement par un professionnel, vous êtes intéressés ? Regardez du côtés des CAUE de la Gironde et des Landes.

Si vous êtes particulièrement soucieux de mettre en œuvre ces préconisations, vous serez certainement intéressés par notre Concours "pour des Paysages et des architectures de qualité dans les Landes de Gascogne" qui vise à promouvoir des architectures anciennes et contemporaines inscrites avec justesse dans le paysage. Pour en savoir plus, consultez Le Parc à votre service > Vous souhaitez participer > Concours