RÉCITS DU PARC : "UN DELTA FOU D'OISEAUX"

« C’est une journée comme je les aime sur le bassin d’Arcachon. Un ciel bleu sans nuage, un soleil qui donne des reflets argentés à l’océan, suffisamment de vent pour voir danser les baccharis et des mômes heureux qui jouent sur le sable. J’ai rendez-vous au cœur de la partie la plus naturelle et sauvage du bassin, sur la commune du Teich, à la Maison de la Nature du bassin d’Arcachon, pour découvrir le delta de la Leyre en kayak de mer.Philou, animateur et pirate à ses heures perdues, m’attend de pied ferme sur la rive, avec sa barbe de trois jours, son foulard dans les cheveux et sa peau burinée par le soleil et les embruns marins. Après avoir enfilé le gilet et la « jupette » qui évitera à mon kayak de se remplir d’eau à chaque coup de pagaie, je me jette enfin sur l’eau.

Kayak de mer sur le delta

Nous sommes sur l’Eyre. Juste derrière sa rive gauche, la Réserve Ornithologique à partir de laquelle les oiseaux vont et viennent sans cesse. Je glisse au plus près des roselières. La marée ne s'inversera que dans une heure. Cela nous laisse le temps, portés par le courant, de filer doux dans ce delta impressionnant, entre eaux douces et eaux salées jusqu'à apercevoir l'étendue du bassin d’Arcachon, ébloui de soleil. Au bout d’une demi-heure, nous atteignons notre premier objectif. L’eau s’est éclaircie et des dizaines de petits crabes gigotent sur la vase recouverte d'une fine lame d’eau. Mon guide passe sa main par-dessus bord et défie les crustacés décapodes agités pour m’offrir une salicorne fraîche à déguster. À tomber ! Philou affine mon geste : « Les biscottos ne servent à rien, il faut de la finesse, de la précision, de la douceur ! » et je pagaie gaiement dans l’espoir de ne pas trop le décevoir... 

Le delta de la Leyre, par B.Ruiz

La marée remontant, nous reprenons le Delta de la Leyre dans le sens inverse, en s’engouffrant dans la Réserve Ornithologique du Teich, au milieu des vasières. Là, les arbres semblent reprendre leurs droits. Le tunnel de verdure si spécifique à la Grande Leyre commence à se dessiner. Je suis comme un poisson dans l’eau (ou presque) et, assise à l’intérieur de mon kayak depuis plus de trois heures, je me sens comme à l’autre bout du monde. À quelques centimètres au-dessus de l’eau, à voguer en direction d’ailleurs, c’est la liberté qui se pose sur le bout de ma pagaie. En passant sous un arbre mort, un jeune rapace nous observe. Sa queue en forme de « M » et sa couleur foncée révèlent son espèce. C’est un milan et il s’amuse visiblement de voir ces étranges mammifères glisser sur sa rivière. Non loin de là, un héron cendré et quelques dizaines de spatules s’envolent sur notre passage. Philou ne m’avait pas menti, le Delta de la Leyre est vraiment le paradis des oiseaux. »

----

Vous aussi découvrez le delta de la Leyre, avec un guide rivière :www.mnba-leteich.fr

Et faîtes un tour dans la réserve ornithologique, une boucle de 6km et des postes d'observations la ponctuant, vous permettent une visite nature exaltante : www.reserve-ornithologique-du-teich.com

Vous ne pouvez pas voir ce commentaire.

Vous ne pouvez pas poster de commentaire.