Le syndicat mixte et ses finances
Le Parc naturel régional des Landes de Gascogne est un syndicat mixte de collectivités. Lieu de gouvernance par excellence, en voici sa composition.

Le Syndicat Mixte

Conformément au Code de l’Environnement, le Parc naturel régional des Landes de Gascogne est géré par un syndicat mixte ouvert en référence aux articles L 5721-1 et suivants du Code Général des Collectivités Territoriales. Le Parc est chargé de la mise en œuvre de la charte sur son territoire. Il veille à la cohérence et coordination des actions de protection, de mise en valeur, de gestion, d’animation et de développement menées par ses partenaires.

Sa composition

Ses menbres sont

  • Le conseil régional « Nouvelle-Aquitaine »
  • Le Conseil Départemental de la Gironde
  • Le Conseil Départemental des Landes
  • Les 51 communes classées en Parc naturel régional qui ont approuvé la charte et adhéré au Syndicat Mixte
  • Les Etablissements de Coopération Intercommunale du Territoire du Parc qui ont approuvé la charte et adhéré au Syndicat Mixte
  • La communauté d’agglomération du Marsan

Ses ressources financières

Le budget du Parc représente une masse financière d’un peu plus de 5,2 millions d’euros de fonctionnement (tous budgets confondus).
Si l’on exclut les budgets spécifiques à la conduite d’activités annexes (vente de produits, locations de canoes …), le budget s’apparente à celui d’une commune de – de 5000 habitants.

Les charges se décomposent de la façon suivante :

Charges de fonctionnement

 

En tant qu’organisme de missions et d’ingénierie au service du territoire , les charges de personnel constituent le 1er poste de dépenses. Les charges de gestion courantes et les charges de personnel intègrent également les dépenses de mises en œuvre des projets tels que les  Atlas communaux de la biodiversité, le Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux,… 

Les recettes proviennent des membres du syndicat mixte et de subventions des partenaires du Parc, elles ont également pour origine la gestion des équipements de la MNBA et de l’Ecomusée de Marquèze (droits d’entrée, produits des animations et de l’hébergement…)

Origine des recettes

L’origine des financements externes

Les cotisations statutaires sont fixées dans les statuts du Parc. Elles sont fixées en fonction des orientations budgétaires arrêtées en conférence budgétaires. Pour les communes, la cotisation est de 2,83 euros/ habitants ; celles des établissements de coopération intercommunale est fonction de leur strate démographique de 4000 à 250 euros ; la communauté d’agglomération du Marsan 13 000 euros. Une fois déduit tous les autres financements, les cotisations régionales et départementales se répartissent de la sorte

Conseil Régional : 53%

Conseil départemental : 23,5% chacun

 

Ces cotisations sont complétées des subventions versées sur la base des projets mis en œuvre par le Parc. Pour l’année 2015, l’ensemble des cotisations et des subventions se présente de la façon suivante :

Cotisations et subventions