Tigre du chêne
Vous êtes nombreux à vous préoccuper des chênes qui deviennent jaunes de façon précoce de par la présence d'un petit insecte, qui a aussi la fâcheuse tendance à piquer l'homme, le Tigre du chêne. On vous en dit plus dans l'article suivant...

Le Tigre du chêne ou Punaise Réticulée est un petit insecte originaire d'Amérique du Nord (nouvelle espèce exotique envahissante) qui est arrivé récemment sur le territoire (en 2000 en Italie du Nord, puis dans les Balkans, puis en 2017 près de Toulouse et enfin en 2018 sur la région Bordelaise) et pourrait se propager rapidement à l'ensemble du territoire français.

Le Département Santé des Forêts (DSF) de la DRAAF Nouvelle-Aquitaine avait rédigé en 2017 une fiche technique récapitulative à télécharger ici :

Contrairement aux premières réflexions de 2017, la prolifération de la Punaise réticulée semble questionner sur ses impacts sur nos chênaies européennes : avec une prolifération favorisée par la présence d'arbres hôtes dans toute l'Europe et des conditions climatiques favorables (espèce résistante aux hivers rigoureux qui plus est), avec des arbres hôtes affaiblis en raison des sécheresses et des stress hydriques répétés, avec une propagation favorisée par les activités et déplacements humains, ce nouveau ravageur pourrait occasionner des dégâts plus importants encore que la dépigmentation du feuillage observée (impact paysager certain avec le jaunissement et la chute précoce du feuillage). Ces insectes diminueraient jusqu'à 60% la capacité photosynthétique des Chênes pédonculés selon une étude menée en Serbie. Les chercheurs de l'INRAE vont d'ailleurs bientôt mener des expérimentations scientifiques sur le territoire du Parc pour mieux comprendre l'ampleur du phénomène. À l'heure actuelle, aucune solution de gestion de ce ravageur n'a été trouvée bien qu'un champignon "parasite" pourrait servir de Biocontrol selon cette étude.

Des prédations par des espèces locales (Coccinelles, araignées, Chrysope verte) ont été observées mais ces dernières semblent se nourrir de la Punaise réticulée de façon sporadique.

Enfin, cet insecte peut piquer l'Homme, sans danger particulier mais générant tout de même un dérangement certain !

Aidez les scientifiques à identifier le Tigre du chêne

Un espace en ligne a été créé par les scientifiques pour que chacun puisse les aider à cartographier la présence du Tigre du chêne. Pour cela, il suffit de repérer un arbre touché, prendre en photo (avec géolocalisation) le dessus et le dessous de ses feuilles et les poster sur le site de l’Observatoire Fauna, pôle de gestion de données et d’expertises collaboratives sur la faune sauvage de Nouvelle-Aquitaine : observatoire-fauna.fr/espace-projet/blitz-bug