Prairie - Garein. Crédit photo : A.Pasco
La fin de la saison hivernale arrive pas à pas. Le mois de mars marque une période de transition importante pour toutes les espèces car il accompagne le doux réveil de la nature.

Les arbres bourgeonnent délicatement, le Milan noir arrive de son long périple trans-saharien et les insectes pollinisateurs commencent doucement à s’activer autour des premières fleurs écloses.

Ces derniers, pourtant fondamentaux aux écosystèmes, connaissent malheureusement un fort déclin. Cette érosion de la biodiversité des insectes a été quantifiée jusqu’à 80% dans certaines régions européennes.

Afin de participer à la préservation de ces êtres vivants, le Parc vous invite à mettre en place, dans votre jardin ou sur votre balcon, des zones nourricières composées de plantes mellifères.

Ces zones de prairies peuvent être mises en place de plusieurs façons. Vous pouvez laisser s’exprimer la flore spontanée de votre jardin ou effectuer un semis avec des semences labellisées « Végétal local » sur quelques mètres carrés de votre parcelle. Pour les balcons, vous pouvez effectuer un semis dans des jardinières.

Ce label vous permettra d’être assuré que vos semences sont d’origine géographique Sud-Ouest et que le mélange ne comporte pas d’espèces pouvant être envahissante sur notre territoire. Vous retrouverez les entreprises labellisées sur le site internet : www.vegetal-local.fr.

Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs, avant de semer vous devrez définir une zone ensoleillée où la prairie sera à l’abri du piétinement, puis travaillez votre sol en le retournant sur une dizaine de centimètres. Les espèces prairiales ne nécessitant pas un apport d’engrais, qu’il soit naturel ou chimique, vous pourrez semer à la volée votre mélange de graines. Il ne vous restera plus qu’à tasser légèrement votre sol pour éviter l’envol des semences.

Vous pourrez ainsi profiter des fleurs et des insectes pollinisateurs pendant toute la période printanière et estivale.

À la fin de l’été, sur la deuxième quinzaine du mois de septembre, vous pourrez alors effectuer la fauche de votre prairie semée à l’aide d’une faux ou d’un rotofil. La tondeuse est déconseillée car la faune de votre prairie serait alors broyée avec les plantes.

Une astuce supplémentaire peut être ajoutée pour préserver la biodiversité, en laissant une zone non fauchée dans votre prairie semée. Cette zone servira de refuge à la faune pendant la période hivernale. Il sera nécessaire de changer l’emplacement de vos zones refuges chaque année.