Cadastre napoléonien de Liposthey, 1839. © AD 40, 3 P 1319.

Cadastre napoléonien de Liposthey, 1839. © AD 40, 3 P 1319.

Après les communes de Sabres et Sore, c’est au tour de Pissos et Liposthey de bénéficier de l’inventaire du patrimoine bâti.

Des airiaux aux bourgs, en passant par la forêt de pin et la lande, chaque élément bâti construit avant 1950 sera renseigné à travers une grille de recensement visant à décrire sa fonction, ses matériaux de construction et leurs mises en œuvre et sa période de construction. Les cadastres dits napoléoniens et rénovés constituent en ce sens des supports essentiels à l’identification des bâtiments compris dans notre champ d’étude. Des photographies et plans expédiés viendront également illustrer ce recensement. Ils permettront notamment de regrouper les édifices en familles ou groupes architecturaux afin de faciliter les études qui se veulent à la fois chronologiques et typologiques. Le croisement des données de terrain aux sources archivistiques et bibliographiques permettra d’apporter un éclairage sur le développement des communes, des périodes anciennes au milieu du XXe siècle.

À compter des 22 et 29 août, vous croiserez donc les deux chargé.e.s d’inventaire (PNR et CDC Cœur Haute Lande) sur les communes de Pissos et Liposthey. Vous êtes propriétaire d’un édifice ancien ? Vous êtes féru.e d’histoire et particulièrement sensible au patrimoine de votre commune ? Vous possédez des documents anciens liés au bâti (carte postales, plans, …) ? N’hésitez pas à les contacter !

Pour plus d’information : https://www.parc-landes-de-gascogne.fr/Parc-Naturel-Regional-de-Gascogne/COMPRENDRE/Les-missions-du-Parc/Inventaire-du-patrimoine-bati

-	Félix Arnaudin, église vue du nord-ouest, Pissos (Richet), plaque de verre, 1897. © Musée d’Aquitaine, 66.27.685.

- Félix Arnaudin, église vue du nord-ouest, Pissos (Richet), plaque de verre, 1897. © Musée d’Aquitaine, 66.27.685.