Projet Nos cabanes - Cie Homme debout

Projet Nos cabanes - Cie Homme debout. Callen, novembre 2022.

Cet automne le Parc se transforme en véritable laboratoire artistique. En partenariat et avec le soutien de ses partenaires culturels (CNAREP, OARA, IDDAC, Fabriques Réunies, CDC Coeur Haute Lande, Musicalarue, DRAC Nouvelle Aquitaine) cinq compagnies de spectacle vivant sont accueillies en résidence. Elles sillonnent ce territoire d’inspiration, à la rencontre de ses habitants et paysages pour nourrir leurs projets artistiques respectifs.

Après avoir présenté les étés 2021 et 2022 son spectacle « Branca » dans différents villages du parc, la Cie du même nom revient avec une nouvelle proposition en construction : L’abri de nos rêves. Les premières étapes de création se sont déroulées dans le cadre d’un projet de médiation au sein de plusieurs classes de l’école de Salles. Les élèves ont travaillé avec les artistes sur la thématique des rêves. Du 17 au 21 octobre, quatre artistes pluridisciplinaires (et indisciplinés) (musique, danse, chant théâtre), ont créé le répertoire, la mise en scène de ce nouveau projet dans le charmant village de Bourideys. Ils reviendront en juin 2023 pour poursuivre ces travaux.

Branca en résidence d'automne

Quelques pinèdes plus loin, était accueillie à la même période la Cie Carabosse (installation spectacle de feu, son et lumières) dont le lien avec le Parc existe depuis plusieurs années. La Cie n’avait malheureusement pas pu aller au bout de la création « Échos » dédiée au Parc naturel suite au contexte pandémique de 2020. Elle revient sur le territoire avec le projet « D’arbre en arbre » qui aborde les liens entre arbres et hommes, leur cohabitation et complicité. Dans la chaleureuse Ferme des Filles de Captieux, se sont les toutes premières pages de cette création qui se sont écrites. À la recherche d’empreintes d’arbres, les artistes ont collecté les traces de pins, chênes, hêtres, saules. Arbres du territoire que nous retrouverons dans le spectacle final.

Cie Carabosse

                                                                                                                                        

Fin octobre la cabane installée à Vert, réalisée dans le cadre du projet « Nos cabanes » de la Cie l’Homme Debout, a déménagé à Callen, afin d’être prête pour accueillir le 7 novembre la compagnie. Pour cette nouvelle semaine de résidence en Haute Lande, il ne s’agissait pas de construire une cabane ou de tisser de l’osier, mais de collecter la parole des habitants ayant un lien particulier avec une cabane. Benoît et Mickael ont donc enregistré les récits de Manu Obry, ses cabanes et son escape game cabane, Bernard Rouchaleou et sa palombière familiale, Christophe Doucet et la Sauveté de Garbachet, les élèves de Canenx, les constructeurs des arènes de Brocas…

La présence de la Cie à Callen a aussi été l’occasion de réunir tous les habitants et associations complices du projet afin de préparer leur implication dans le grand spectacle final « La Cabane à Plume(s) » les 26 et 27 mai 2023, à Brocas.

Collectage sonore palombière Cie Homem Debout

Au même moment, les micros et cahiers de la Cie franco-québécoise La ruée outre-mer ont commencé à recueillir les témoignages et expériences des gens qui fréquentent et pratiquent la forêt gasconne afin de nourrir le propos de leur prochaine création : Immersion Sylvestre. Pendant 14 jours, trois artistes de la cie, munis de ballons colorés, en tenue verte de travailleurs forestiers, vont de marchés en Cercles, de musées en bibliothèques, de bord de Leyre en pinèdes, rencontrer habitants et professionnels de la forêt, questionner leur rapport aux arbres et au vivant. Une restitution de cette première résidence (la Cie reviendra en juin 2023) est prévue le samedi 19 novembre à 10h, sous la forme d’une balade poétique dans la forêt du Graoux à Belin-Béliet.                                                                                                                                   

Immersion Sylvestre. Crédit Guillaume Rémus

 

Cet automne artistique sera clôturé par le retour de la Cie Au Fil du Vent et ses actrices gallinacés. Depuis 2021 les Cercles de Gascogne vive une drôle de d’aventure avec la clown et funambule Johanna Gallard et son équipe de...poules ! Accueillies au Cercle de Saint Justin en mai dernier, elles reviennent pour une semaine de travaille au Cercle de Canéjan. Ce parcours de résidence est l’occasion d’animer dans les Cercles des soirées tchatches joyeuses et animées de témoignages touchants sur le lien entre les habitants et leurs poules. La création « Être vivant »est une création atypique tissant sa démarche vers une philosophie de la simplicité.

Au fil du vent