Les appels à projets 2019-2020

Les appels à projets 2019-2020

La lettre buissonnière, présente tous nos appels à projets.

Certains appels à projets profitent d’une dynamique culturelle sur le territoire, permettant ainsi de croiser les regards autour des pratiques artistiques et de la découverte de notre territoire.

Une poule, un renard, une étoile… vous les reconnaissez ? Ils sont sur le dos des documents, sur des entrées de villages, sur des voitures, tracts… Mais d’où viennent ces 3 figurines (emblèmes) qui illustrent le logo du Parc naturel régional des Landes de Gascogne ? Il se dit qu’elles existent réellement…par là bas, vers la Haute Lande !
Découvrir un exemple du patrimoine culturel immatériel de notre région : la langue gasconne. Une exploration autour du travail de collecte réalisé par Félix Arnaudin, l’apprentissage des chants, les comptines, jeux de doigts et quelques rudiments de la langue gasconne. Illustration d’une « chanson de neuf » à travers des microcosmes ou des ombres chinoises.
A la porte de l’école, en sous bois, dans un fossé, dans le jardin du voisin, s’exprime la diversité végétale, dans ses couleurs, ses textures, ses formes. On y croise sans trop le savoir l’ingéniosité des plantes pour s’adapter au sol, au climat. C’est dans le bourgeon d’un arbre, la fleur d’une ombélifère, le fruit d’un conifère, le limbe de cette feuille que nous pouvons explorer l’incroyable univers architectural des plantes pour nous en inspirer pour une création.
Tout est là, sous nos yeux, … source d’inspiration, de composition, nous vous proposons de graver ses beautés de la nature par de simples techniques, dans le but de réaliser un livret botanique.
Landry, à l’œil botanique et la main artistique ! Il se propose de vous accompagner avec les animateurs
du Parc, à découvrir la beauté végétale.
Dans une démarche similaire à l’herbier nous procèderons à des temps de récoltes et des temps de gravures sur divers supports papier.
L’airial comme point de départ pour découvrir, un espace naturel, un mode de vie, une architecture traditionnelle puis, ouverture sur d’autres façons d’habiter partout dans le monde et à partir de toutes ces découvertes et des leçons que l’on en tire, quelles maisons on pourrait imaginer à l’avenir sur ce territoire.
Rien de très rassurant comme slogan pour un enseignant a proposer un tel projet à ses élèves ! Mais quelle magnifique ressource pédagogique que représente le ciel étoilé, le monde de la nuit. Nous vous invitons avec vos jeunes a explorer le « côté obscur du Parc » : la qualité de son ciel étoilé ! Véritable thématique, nouvelle problématique auquel le Parc travaille actuellement. Les entrées pédagogiques peuvent être diverses.
Le dispositif Encyclo des mécanos, mis en œuvre par la compagnie de théâtre AMGC, est un outil de partage des idées et du savoir (voir www.encyclodesmecanos.org).
C’est une méthode pour créer des occasions de parcourir nos territoires de vie et d’embarquer les habitants (les élèves et leurs parents, les enseignants) dans une exploration sensible et scientifique de la Terre.
Les rapaces nocturnes sont, par leur mode de vie, des espèces peu connues et sont pour certaines d’entre elles en régression. Leurs principales menaces sont les chocs routiers, l’utilisation des produits phytosanitaires ou la destruction de leurs habitats.

Sur le territoire du PNR des Landes de Gascogne, on trouve communément la Chouette hulotte et l’Effraie des clochers. La chevêche d’Athéna et le Hibou moyen–duc sont aussi présents mais plutôt localisés à quelques communes.
La vie animale est toujours passionnante pour les enfants et permet d’aborder de nombreux sujets liés aux programmes scolaires. Si apercevoir un chevreuil ou une empreinte de loutre peut rester aléatoire, observer une fourmi, un millepatte ou un ver de terre est une activité beaucoup plus facile à mettre en place.
« Leyre si différente, mais si commune »
La Grande Leyre, la Petite Leyre, L’Eyre sont la colonne vertébrale de notre Parc. Comme nous avons pu l’expérimenter cette année avec des classes d’Audenge et de Pissos, cette rivière est aussi un extraordinaire thème d’échange entre des classes de l’amont et des classes de l’aval.
S’emparer du thème de la grue pour élaborer un projet artistique autour du thème de la migration, sinon du déplacement et de la mobilité humaine sur un territoire et peut-être au-delà.
A partir de récits et de tracés, aborder une cartographie sensible qui donnera lieu à des cartes toutes particulières, singulières, subjectives, rendant compte, sans compte à rendre sinon des contes, des trajectoires personnelles qui pourront se croiser sur une carte commune, faisant territoire partagé.
Elargir les horizons, observer les migrateurs pour une perception réflexive de leurs déplacements et façons d’habiter l’espace, aujourd’hui dans un monde traversé de flux et de mobilités incessantes.

La Forêt comme symbole fort de notre territoire est un milieu d’une grande richesse. Son rôle est essentiel pour le maintien de la biodiversité.
Ce programme propose une approche sensible des œuvres in situ de la Forêt d’Art Contemporain (F.A.C). Il permet de comprendre l’inscription de l’œuvre dans son environnement, sa dimension artistique et de questionner la place du spectateur.