Maroc
Accompagner la création d'un parc naturel sur le territoire de Volubilis – Zerhoun

Le projet :

Quand le modèle des PNRs inspire d'autres territoires...

Contexte et périmètre du projet :

De nombreuses coopérations avec le Maroc ont déjà été réalisées entre 2006 et 2014 notamment autour de projets culturels, vite transformés en véritables dynamiques réciproques autour de l'écotourisme et de l'éducation à l'environnement. Ce nouveau projet de coopération a pour périmètre la province de Meknès, le territoire du Zerhoun, Moulay Idriss. Il vise à partager les enjeux et opportunités de développement durable du territoire Volubilis-Zerhoun au travers de la structuration des acteurs politiques, associatifs et institutionnels en vue de la mise en œuvre d'un Parc naturel en tant qu'outil de gouvernance territorial.

Dès 2018, le département de la Gironde a accompagné le Parc naturel régional des landes de Gascogne et le conseil provincial et plus particulièrement le territoire de Volubilis – Zerhoun à saisir les enjeux, identifier la pertinence et évaluer les exigences pour approcher une problématique d’aire protégée dans le contexte de la loi marocaine et la prédisposition des acteurs locaux. En effet, les premiers éléments de diagnostic montre que ce projet d’implantation d’une aire protégée type Parc naturel est pertinent à plusieurs égards.

Le massif du Zerhoun est reconnu comme un site d'intérêt biologique et écologique 'SIBE'. avec des intérêts en lien tant avec les ressources forestières de ce territoire qu'avec les espaces naturels associés qui abritent une faune et une flore particulière. Ce territoire est riche également d'un patrimoine culturel exceptionnel à l'échelle nationale avec plusieurs sites emblématiques.

L’Etat marocain au travers de l’Administration du Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification (HCEFLCD) a signé un mémorandum en 2015 avec la Fédération Nationale des Parcs de France (dont le Parc naturel régional des Landes de Gascogne PNRLG) dans lequel les deux parties précisent les objectifs suivants :

- renforcer l’action au niveau des Aires Protégées marocaines en s’inspirant de la démarche et des expériences des Parcs naturels régionaux français (concertation et gouvernance, projet de développement durable,  projet de territoire, gestion multi-acteurs…)

- accompagner la montée en puissance des aires protégées sur des thématiques à enjeux : préservation de l'environnement, développement rural, valorisation culturelle et économique durable des ressources et des patrimoines, tourisme durable…

L'implication des élus du territoire du Parc dans ce projet de coopération avec le Conseil Préfectoral de Meknès s’inscrit pleinement dans cette démarche de partage des expériences et de co-construction d’un projet de territoire et de gouvernance locale. L’implication de l’Union Internationale de Conservation de la Nature avec l’Association Ifker et du Haut Commissariat aux Eaux et Forêts donne également une résonance propre à ce projet.

Objectifs de la phase 2019-2021

Quatre objectifs spécifiques pour le projet actuel :

  • contribuer à la qualification du SIBE de Zerhoun en aire protégée selon les catégories de la loi marocaine de 2010 relative aux aires protégées.
  • animer une concertation entre élus et acteurs locaux pour mieux s'approprier le projet et conduire ensemble la mise en œuvre du SIBE.
  • initier un processus de développement durable impliquant la population locale à l'échelle du territoire de l'aire protégée et la formation d’animateurs locaux.
  • améliorer les connaissances sur les ressources naturelles et  la biodiversité du territoire pour identifier les premières orientations de conservation
Territoire du Zerhoun

Zerhoun

Programme d'actions 2019-2021

Plusieurs actions très concrètes sont lancées depuis 2019 et vont se poursuivre dans les prochains mois sous la coordination de l'association IFKER.

ACTIONS PATRIMOINE NATUREL

  • Accompagner la production d'un état des connaissances sur le patrimoine naturel et renforcer le volet naturaliste du diagnostic territorial, utile au  dossier de candidature comme "aire protégée".
  • Co-organiser un échange franco-marocain en 2020 en mobilisant des personnes ressources (naturalistes, habitants…) des deux territoires coopérants sous forme d’un camp itinérant naturaliste et scientifique, pour constituer un réseau informel et susciter un attachement au projet de parc naturel autour des thèmes du patrimoine naturel
  • Au travers d'ateliers participatifs avec les acteurs locaux, développer des cartes interactives thématiques (storymaps) facilitant l’accessibilité des informations mutualisées en s’inspirant de l’expérience du PNR notamment sur les projets liant biodiversité et aménagement du territoire.
  • A l'aide de naturalistes et scientifiques référents, appréhender de façon partagée et collégiale les grands enjeux écologiques du territoire et les premières orientations d’actions autour du triptyque : suivis et inventaires complémentaires, conservation et communication. Un premier plan d’actions thématiques pour éclairer les parties prenantes et donner vie au projet territorial en matière de biodiversité.

ACTIONS GOUVERNANCE ET REALISATION D’UN PROJET DE TERRITOIRE

  • Renforcer les capacités des élus locaux, des acteurs associatifs, des habitants pour mieux appréhender la méthodologie de gouvernance locale et sa mise en œuvre dans le cadre futur d’un parc naturel.

Divers échanges et rencontres entre élus et acteurs franco-marocains du territoire sont programmés pour partager, à double sens, des visions de territoire et formuler des objectifs réalistes de développement territorial.

ACTIONS EDUCATION A L’ENVIRONNEMENT ET JEUNES

  • Renforcer les compétences des acteurs associatifs marocains déjà inscrits dans une dynamique de territoire et oeuvrant dans les domaines de l’éco tourisme et de l’éducation à l’environnement : alternance entre formations théoriques et pratiques de terrain, regroupements pédagogiques au Maroc et en France, expérimentations pédagogiques sur le terrain.
  • Structurer et adapter au contexte marocain les possibilités d'exercer le métier « d’animateur de territoire - environnement » en travaillant des offres concrètes de produits d’éducation à l’environnement destinés à un public jeune en temps scolaire et hors temps scolaire. Les offres pédagogiques seront en lien étroit avec les identités paysages de ce territoire et les enjeux qui auront été partagé avec l’ensemble des partenaires et élus.

Les étapes en cours :

Un appel à projet lancé par le Ministère des Affaires Étrangères en partenariat avec le Conseil Départemental de Gironde et le Conseil Préfectoral de Meknès.

- automne 2018 : voyage d'études pour les équipes du Parc pour découvrir le territoire du Zerhoun au travers de l'accompagnement d'un diagnostic de territoire.

- janvier 2019 et septembre 2019 : accueil de délégations marocaines sur le territoire des Landes de Gascogne

- mai 2019 : validation par l'Etat français du projet tri-annuel de coopération

- novembre 2019 : visite d'agents du Parc sur le territoire marocain et échanges techniques

- décembre 2019 : tenue au Conseil Préfectoral de Meknes d'un séminaire "Projet de parc naturel régional". Au programme des 3 jours : visites officielles, regards partagés sur le Zerhoun en présence d'experts naturalistes et culturels, retours de perceptions sur le territoire, perspectives d’actions dans le cadre de la coopération, et visites de terrain.

Vous ne pouvez pas voir ce commentaire.

Vous ne pouvez pas poster de commentaire.