Le label rivière sauvage
La Leyre, candidate, a reçu le label pour la partie landaise Grande Leyre en 2017 et le PNR poursuit ses actions à son bénéfice !

En 2020

Aqualande-origins-png-vectorisé-1

Mécénat territorial avec AQUALANDES (piscicultures) 

Participation et soutien à l'expédition scientifique PLASCOTE 2 sur les micro-plastiques et le lien avec le vivant dans la Leyre, soutenu par les Universités de Bordeaux.

2nde session de cette expédition programmée du 4 au 10 juillet 2020

104320674_1214314285577285_4400537910245593807_o

En savoir beaucoup plus sur cette page

Et présentation de la démarche au réseau des prestataires et usagers de la Leyre le 16 juin 2020 à Mios 

En savoir plus sur cette page

----------------------------------------------------------------------------------------

En 2019 :

Programme d'actions au bénéfice de la rivière

- résorption de points noirs paysagers

2017_tavaux_grande_leyre_cc_PNRLG

- réduction des déchets et décharges en berges

- campagne envers les espèces envahissantes

et lancement du Mécénat Territorial sous deux formes :

- mécénat financier pour des entreprises (déductions fiscales) pour contrivbuer à des actions choisies, ciblées

- mécénat de compétences pour agir avec des savoir-faire sur des actions spécifiques et des coopérations concrète au bénéfice de la rivière

-----------------------------------------------------------------------------------------

En 2017 :

Obtention  du label

Après une longue démarche, le label a été remis le 16 septembre 2017,, à) Pissos à l'occa&siuon des Rencontres des Itinérances nature orgaisées par le Parc naturel.

Un stand complet pendant 3 jours, une conférence avec le président du Fond Européen et les élus et acteurs locaux du PNR et la remise officiel du Label

20170922_labellisation_grande_leyre_cc_PNRLG-1-1030x687

La Grande Leyre, surnommée la petite amazone, a été labellisée « Site Rivières Sauvages » le 23 septembre 2017 sur la portion située entre Sabres et Moustey. Il s’agit du plus long tronçon labellisé de France soit 55 km.

Le DOSSIER de PRESSE de la remise du LABEL en septembre 2017  :

L'article de presse Sud oouest rendant compte de la cérémonie sur ce lien

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En 2016 :

Aujourd’hui, il n’y a plus de rivières totalement sauvages, ni en France, ni en Europe. Il en reste quelques-unes en Amérique du Sud et Amérique du Nord, en Alaska, au Canada, en Russie, sur le continent Africain. Loin, très loin de nous.

rivière_sauvage_logo

Elles ont d’ailleurs dans certains de ces pays une définition légale (un statut) qui permet de garantir leur protection.
Ce qui subsiste en Europe n’est pourtant pas négligeable : des rivières hautement patrimoniales qui ont subi peu, voire aucune altération liée aux diverses activités humaines : pas d’aménagements, pas de prélèvement d’eau ou de granulats, pas d’atteinte irréversible à leur bassin versant, leurs habitats ; pas ou très peu de pollution, d’où qu’elles viennent. Elles hébergent des populations animales et végétales abondantes et variées. Les activités économiques développées autour de ces rivières sont compatibles avec le maintien du très bon fonctionnement écologique de ces milieux.

Ces rivières ont besoin que l’on renforce leur préservation, que l’on initie des programmes de conservation pour éviter leur dégradation.
Pour cela, un label « site rivières sauvages » outil de valorisation au service des gestionnaires, en coopération avec un organisme certificateur, l’Afnor, a été créé, ainsi qu’un « réseau de rivières sauvages » qui va se constituer progressivement au fur et à mesure des labellisations des rivières en France et en Europe pour relier des territoires d’exception.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

en 2015 : Lancement de la démarche

Pourquoi la dit-on sauvage ?

Rivière sauvage LD

Le bassin versant de la Grande Leyre abrite une quarantaine d’espèces patrimoniales. C’est ici un sanctuaire incroyable pour des espèces très menacées voire disparues ailleurs. On connaît l’importance cruciale des lieux pour la loutre ou la cistude… Mais on pourrait aussi évoquer certains insectes aquatiques que l’on ne trouve plus sur la planète, qu’ici et dans quelques tourbières de Scandinavie, ou encore le Brochet aquitain qui, depuis 200 000 ans, s’est maintenu sur le territoire.

Absence de barrage, liberté du cours d’eau, entretien raisonné de la rivière, abords du cours d’eau éloignés des pressions urbaines et des exploitations, bonne qualité d’eau, faune et flore préservées, quiétude, qualité des paysages, maîtrise de la fréquentation des loisirs, etc., sont autant de critères exigeants qui pourront permettre  à la Grande Leyre de rejoindre le réseau des dernières « rivières joyaux » de France

-

La Grande Leyre, colonne vertébrale de notre Parc naturel régional peut-elle faire partie de ce réseau ?

Est-elle à la hauteur du niveau d’exigence des critères de « sauvagitude » ?

l'essentiel du label site rivières sauvages ici 

Illustration vidéo de la Grande Leyre : ici

La grande Leyre