Le programme pluriannuel de gestion des cours d'eau
le Parc porte la réactualisation du programme pluriannuel de gestion des cours d'eau (PPGCE)

La réalisation de cette étude doit permettre, au travers d’un diagnostic global :

-de mettre en évidence les enjeux, les intérêts de procéder ou non à la restauration et l’entretien des cours d’eaux en fonction de leur spécificité (taille, % naturalité, usages, vulnérabilité).
-d’intégrer les mesures du SAGE validées et celles du PAOT Leyre
-d’intégrer l’hydromorphologie (cahier des charges spécifiques)
Une attention particulière sera portée sur les têtes de bassin ce qui n’avait pas été le cas dans le premier programme Leyre.

Mise en œuvre de l’étude

Cette étude est réalisée en interne par le technicien rivière du fait de sa connaissance acquise du bassin versant dès la rédaction lors du premier programme en 2001. L’apport des récentes études réalisées dans le cadre du SAGE d’une part et du DOCOB d’autre part pour les connaissances naturalistes alimenteront la connaissance. Une étude hydromorphologique compléte l'évaluation.

Voici donc les différentes phases de la réactualisation.

PHASE 1

- Intégration, mises à jour et compléments des connaissances des cours d’eau
- Compléments visites terrain sur l’UHR Leyre,
- Bilan du programme passé.
- Analyse multi-critère détaillée
- Définitions des enjeux, objectifs de gestion et type d’intervention

PHASE 2 : hiérarchisation : concertation avec les élus et les partenaires institutionnels cadrage de la politique à mener par le (s) maître d’ouvrage (s)

PHASE 3 : Rédaction du programme pluriannuel de gestion et du suivi-évaluation-novembre-décembre

PHASE 4 : révision des statuts

PHASE 5 : constitution du ou des dossiers d’enquête publique nécessaire à la déclaration d’intérêt général

Le comité de pilotage est constitué par :

L’AEAG, CR nouvelle aquitaine, CD40 et 33, DDTM33 et 40, AFB, DREAL, Fédération de pêche 33 et 40 ; Elus  du PNR et du SAGE Leyre
Des réunions techniques ou comité technique sont organisés en rajoutant les usagers :pêche, canoë-kayak, agriculture, forêt, pisciculture, association de protection de la nature.