Crue exceptionnelle de mai 2020
10 et 11 mai 2020. Une pluviométrie hors du commun !: L'équivalent de 2 mois d'eau en 36 h seulement sur le secteur entre sud-Gironde et haute Lande

Sur des sols déjà gorgés d'eau des épisodes précédents ( novembre-décembre) puis mars, des pluies diluviennes se sont abattues sur le bassin versant de la Leyre (et du Ciron, sa cousine) les 10 et 11 mai dernier !

L'équivalent de deux mois de précipitation !! près de 150 mm d'eau en 36 h !!

Dans un premier temps, crastes, fossés et autres noues ont joué leurs rôles. Là où elles n'ont pas été entretenues, ou abandonnées, l'effet a été immédiat.

IMG-20200511-WA0024

Les sols ont vite été submergés dans la nuit, puis, à partir de 8h30,  les déversements se sont démultipliés le matin du 11 mai de toutes part :

- Des ruissellements d'une rare puissance dans notre "pays plat" ont surgit, traversant des rues, des lotissements et dans des endroits parfois inattendus;

- Les maisons en léger contrebas des routes, véritables toboggans d'eau, se sont retrouvées submergées en 2 h de temps, comme à Belin-Béliet;

- Là où les pentes étaient faible et sans exutoires... les espaces  se sont remplis inexorablement....noyant la plupart du temps les équipements sur place, comme à Origne

- et des  ponts n'ont pas résisté, comme à Sore sur la RD, au Moulin de Dubern à Salles (photo) et sur le Bouron.

La courbe des débits sur Pissos, sur "Vigicrue" est impressionnante par sa pente vertigineuse. Et puis, le 11/05  à 11h.. plus rien....  Elle a fini par ne plus émettre !! Dernier relevé :  44,9 m3 / sec.

IMG-20200512-WA0008

A 17h : L'eau est à la cote 2,05 sur l’échelle de référence du  pont de Mesplet, route de Belin à Lugos, le record du 11 novembre 2000 est égalé....

Au matin de 12 mai :

Toutes ces eaux réunies se sont engouffrés dans les affluents pour gonfler La Leyre , la petite et la grande et faire grossir l'Eyre comme jamais... (?*)

L'eau passe tout juste sous le pont du Passage à 8h et au pont de Mesplet marque la cote 2,36... du jamais vu ! La RD 110 est submergée... et coupée vers 9h30 avec des Prés d'Adam entièrement sous l'eau !!

Et routes coupées également

- sur la petite Leyre : entre Sore et Argelouse (RD 651)

- sur la grande Leyre :  entre Luxey et Sabres (RD 315) et entre Sore et Pissos (RD 43)

- sur l'Eyre : entre Béliet et Salles (RD3) et entre Mios et Caudos (RD 216)

Le 12 mai au soir :

L'eau a maintenu son débit toute la journée à Belin-Béliet : 2,38 m à 18h30 .... causant des dégâts sans nul doute inédits... comme dans les piscicultures !

De l’inquiétude désormais pour les communes en aval : Salles, Mios, et les port de Biganos et Le Teich car, dans ce secteur moins pentu,  L'Eyre divague naturellement, et beaucoup plus par fortes eaux, et depuis longtemps ! Son lit majeur peut atteindre 3 km en aval de Belin-Béliet, par exemple, plus encore à l'entrée du delta. De tels remplissage d'eaux, temporaires, peuvent aussi être bénéfiques aussi aux zones naturelles du lit majeur.

La marée haute est prévu à 21 h 15 sur la zone du delta.

2020mai13_PortBiganosSB

Le mercredi 13 mai au matin

L'eau a maintenu son débit toute la nuit à Belin-Béliet et même monté un peu  : 2,40 m à 8h40 .... incroyable ! Les communes en aval ne connaîtrons pas d'amorce de décrue avant 48h et, si cela ne suffisait pas : il pleut sur le val de l'Eyre depuis 8h ce matin...

A Mexico, l'airial et tous ses équipements sont sous l'eau !!;  Au Teich, l'entrée de la réserve ornithologique et de la maison de la nature a les pieds dans l'eau....

A Biganos, le port est actuellement submergé !! (photo à droite) ...  "Heureusement", les coefficients de marée sont faibles (54 ce 13 mai au matin) et diminuent dans la semaine.

Le 13 mai à la mi- journée :

La  pluie a cessé vers 11h sur le territoire; La petite Leyre a commencé sa décrue ce midi. Précision : celle-ci, plus étroite, se caractérise par une pente plus prononcée que l'Eyre. Début de décrue à 14h sur un affluent majeure à Belin Béliet : La Gaure (La Pailliasse, plus en amont). Et un temps sec se confirme. A 16h50: La cote à l'échelle de référence à Mesplet (Belin-Béliet) est toujours à 2,40 !

20200514_103702-800

Le jeudi 14 mai
à l'échelle de référence au pont de Mesplet (Belin-Beliet)Petite Leyre et affluents sont en décrue également... de bonne augure pour les 24 à 48h à venir plus en aval. C'est un point d'inflexion. Le niveau d'eau, et donc les débits, demeurent toujours dans des valeurs exceptionnelles (> cote 2,05). Grande prudence donc aux abords des zones en eaux...

Lundi 18 mai : 1,84 à l'échelle de référence. Décrue en cours avec une belle semaine de soleil annoncée.

------------------------------------------------------------------------------------

Pas de retour à la normale de si tôt !

La réactivité inverse de la Leyre est faible : 48 h pour monter, et 10 à 12 jours pour retrouver le niveau de départ.... ! Que valent nos observations accumulées depuis 25 ans au regard des volumes d'eau actuels, jamais observés. La décrue sera sans doute bien plus longue. Les affluents sont gonflés les prairies encore gorgées d'eau et un peu de pluie annoncée cette semaine. Vigilance donc

Une partie de l'équipe du Parc se tient à disposition des DST des communes riveraines pour échanger des informations, tant que faire se peut, sur l'évolution de la situation à l'échelle du bassin versant ... et accompagner certaines dans leurs déclarations de catastrophe naturelle. En plus des routes fragilisées, stations d’épurations, piscicultures, moulins et autres équipements en fond de vallées sont en effet fortement touchés. Dans le même temps, ce régime de crue peut avoir des conséquences plus bénéfiques sur les milieux naturel associés à la rivière, réputés.

IMG-20200512-WA0014

A droite, sur la photo : La halte nautique de Salles est isolée au milieu des flots et a été inondée à l’intérieur le 12 mai... Secours passés en début d'am. L'échelle automatique qui relève le débit ne répond plus.... noyée !

Voir ici ,

- le point d'actualité du 14/5 sur une commune du Val de l'Eyre : VIDÉO Maire de Salles et Laurent Dégrave (11'58"")

- le point en images sur Sore par le quotidien Sud-Ouest, édition Landes du 15 mai 2020.

Le COMMUNIQUE de PRESSE du 14 mai en téléchargement

------------------------------------------------------------------------------------

De nombreuses questions pour la suite ...

Dans quel état retrouveront-nous les berges du lit mineur et la forêt galerie de chênes, freines et aulnes ?

Quels changements dans le lit mineur et dans les milieux associés ? Quels bénéfices pour  les habitats et les espèces qui les accueillent. Et quels impacts sur les végétaux qui constituent cette ripisylve si singulière ou sur les zones humides en lien avec le cours d'eau principal ? (**)

Pas de canoé de loisirs bien évidement... avant.... un long moment ! Promenades sur les berges, de pêche... ne peuvent également pas être possibles. il va falloir être patient et vérifier au préalable les accès  (érosion, glissement , arbres en travers ou fragilisés)

En savoir plus sur le suivi des cours d'eau sur cette page

--------------------------------------------------------------------------------------

(*) Si par cas, des anciens ont vu l'Eyre déjà si haute, nous pouvons recueillir leurs témoignages... sur des évènements proches ayant eu lieu en 1856, 1952, et 3 fois aussi  dans les années 80...

(**) Lire (ou relire) l'ouvrage "Les secrets de Leyre(s)" Édition PNRLG 2012 (voir ici)

-----------------------------------------------------------------------------------------

Pont du Passage (RD1010) le 10 septembre 2020               Pont du Passage (RD1010) le 11 mai 2020

pont du passage-800
20200512_143428-800

Vous ne pouvez pas voir ce commentaire.

Vous ne pouvez pas poster de commentaire.