Les documents de référence
En 2005, le Livre Blanc est né du constat de la banalisation de l'urbanisation, de l'altération du cadre de vie, et des travaux engagés depuis longtemps déjà par le Parc naturel régional et le Pays des Landes de Gascogne. Il est le premier acte majeur de la volonté positive de changement exprimée par les élus du Parc naturel régional et du Pays des Landes de Gascogne. Il est la source référente pour l'élaboration des documents d'urbanisme (Plans locaux d'urbanisme, Chartes d'urbanisme, ...).

Le Livre Blanc n'a pas la portée d'un document de planification, il n'est pas non plus un document d'urbanisme à part entière. Ce livre-guide est la traduction d’un consensus entre acteurs de l’aménagement qui n’engage que ceux qui veulent bien s’en saisir, il n’a pas de valeur réglementaire. Toutefois, il demeure une réponse aux problématiques actuelles d’urbanisme et toujours une base de référence pour l’élaboration des documents d’urbanisme.

Ce document est en fait un outil permettant de mieux lire le paysage tout en apportant des solutions aux problèmes et incohérences soulevés afin de construire et léguer un territoire de qualité.

La méthodologie de travail dans la construction du Livre Blanc a été basée sur une approche sensible et de terrain.

Dans sa première partie, le Livre Blanc a pour ambition de rappeler ou de faire connaître les valeurs des paysages rencontrées et les richesses de l'habitat : de l'airial à la ville en passant par les quartiers et les bourgs.

Puis, en deuxième partie, il s'attache à faire émerger des constats suivis d'orientations à mettre en œuvre.

La troisième partie, plus opérationnelle, développe des préconisations urbaines, architecturales et paysagères.

 

Huit orientations essentielles extraites de ce document doivent pouvoir trouver leur application dans les projets de construction individuels (hors contemporain) :

  1. Formes et volumes de construction simples marqués par des angles droits.
  2. Orientation de la construction conditonnée par les apports solaires et implantation liée au cadre bâti existant.
  3. Pans de toiture en nombre limité, inclinés à 38% minimum, faîtages parallèles ou perpendiculaires entre eux, débords de toiture supérieurs à 50 cm, chevronnage apparent.
  4. Utilisation de matériaux locaux, respectueux de l'environnement : Tuile de couverture de type canal en terre cuite, éléments bois d'ossature, bardage planches pour les annexes,...
  5. Couleurs d'enduit et de menuiserie s'appuyant sur des références locales
  6. Forme des ouvertures de préférence plus haute que large, volets bois
  7. Traitement des clôtures en harmonie avc le paysage proche. Eviter les haies d'une seule espèce, les murs et palissades disproportionnés...
  8. Pour vos plantations, choisir les essences locales qui s'intègrent le mieux à votre environnement.

Le Livre blanc Urbanisme, Architecture et Paysage

8 orientations pour construire dans les Landes de Gascogne

Aujourd’hui le territoire connaît de nouvelles pressions et  des problématiques inédites se posent. Le Parc cherche à répondre à ces nouvelles questions. Pour cela tout est mis en œuvre pour formuler et proposer une position partagée au sein du Parc, son équipe technique et le comité syndical