Lézard vert
Ce programme de sciences participatives animé par la Société Herpétologique de France et le réseau des Centres Permanents d’Initiatives pour l’Environnement, vous invite à observer amphibiens et reptiles…
Rubrique Soyons acteur JDP

Lézards, grenouilles, crapauds, tritons... Ces animaux captivants font surgir de notre imaginaire des dragons ailés cracheurs de feu. Pourtant ces êtres vivants sont bien réels et ont besoin de votre aide ! Ils ne vivent pas seulement dans des espaces naturels protégés, mais aussi près de chez vous, peut-être même dans votre jardin… Ensemble, tâchons de mieux les connaître pour mieux les préserver.

Selon la liste rouge des espèces menacées au niveau national, 1 espèce (amphibien ou reptile) sur 5 risque de disparaître de France métropolitaine si rien n’est fait pour stopper leur régression. Rappelons que toutes les espèces d’amphibiens et de reptiles indigènes sont protégées par la loi : il est interdit de les déplacer, les retenir contre leur volonté, les toucher et bien sûr, de les tuer.

Illustration observation naturaliste

Pour participer à ce protocole, rien de plus simple :

  1. Faites une photo d’un « dragon » rencontré dans votre jardin ou lors d’une balade
  2. Essayez de l’identifier grâce aux planches disponibles sur undragon.org
  3. Postez-y votre photo en renseignant le lieu et la date de votre observation
  4. Des herpétologues, appelés « dragonniers », vous confirmeront le nom de l’espèce
  5. Votre observation sera intégrée dans la base de données nationale et permettra d’affiner le niveau de rareté de l’espèce et d’orienter les actions de conservation.

Si vous souhaitez aller plus loin dans la préservation de ces espèces remarquables, nous vous recommandons de ne plus utiliser de produits phytosanitaires chimiques pour l’entretien de votre jardin, voire d’y créer des mares végétalisées avec des pentes douces et/ou d’y installer des tas de bois et de pierre pour leur faire des abris.

Une mare dans votre jardin ? Le Parc aimerait enrichir sa base de données du réseau de mares artificielles sur le territoire, n’hésitez pas à nous contacter pour nous fournir sa localisation !