Les taupes, un allié au jardin !

Les taupes, un allié au jardin !

Un jardin entretenu régulièrement n’est pas une aubaine pour la faune. Les animaux trouvent dans le jardin des lieux pour se réfugier, se reposer, chasser ou encore butiner...

Toute la biodiversité, là sous nos yeux, en équilibre dans les herbes hautes et les fleurs sauvages, est bouleversée par le passage destructeur de la tondeuse (vibrations, odeurs, bruits) ou encore pire par l’usage des produits phytosanitaires (y compris la bouillie bordelaise).

Quelques gestes simples permettent de rétablir rapidement un équilibre pour le bien de tous.

Quelques rappels pour votre pelouse

Un compromis est possible en tondant avec une hauteur minimale de 8 cm et un passage toutes les deux à trois semaines à partir du printemps. Les végétaux étant soumis à un manque d’eau important pendant l’été, une tonte par mois peut suffire.

 

Un carré pour les insectes !
fauche tardive Nathalie MAUMY

Maintenir un petit carré en prairie a vocation à augmenter le nombre d’espèces végétales et permettre à toute la petite faune de reprendre ses droits. Pour cela, il suffit de choisir un morceau de pelouse que vous allez dédier à la nature.

Quelle que soit sa surface, ce sera le festival de criquets, sauterelles ou grillons. Vous pourrez admirer les papillons se nourrir et pondre et observer davantage d’oiseaux !

Tout le monde s’y retrouve grâce au choix de NE RIEN FAIRE !

Dans ce carré d’herbes hautes, l’idéal serait de réaliser une tonte tous les deux ans, en hiver, puis de déplacer sa localisation dans une autre partie de votre jardin.

En cas de pousses d’arbustes non désirés dans cette zone, nous vous préconisons une coupe annuelle à la fin de l’automne.

Délimiter ce carré par une bande tondue montrera à votre entourage que votre jardin n’est pas négligé !

 

Des taupes dans ma pelouse !

Pas d’affolement si quelques taupinières honorent votre pelouse. En effet, la taupe est très casanière et territoriale. Elle n'aime pas refaire le travail déjà accompli. Si vous ne détruisez pas et n’obstruez pas ses galeries, elle se contentera d’un agrandissement de quelques mètres chaque année. Dans le cas contraire, leur première réaction sera de creuser de nouvelles galeries pour contourner vos dégâts et donc d'élever de nouvelles taupinières !

Récoltez la terre, qui servira par exemple pour réaliser des semis, ou contentez-vous de l'étaler soigneusement dans le gazon qui bénéficiera de ce substrat finement travaillé. Le travail d’une taupe permet d’aérer le sol et contribue à faciliter le drainage des terrains par leurs galeries.

Les tuer n’est pas plus efficace : une autre taupe prendra rapidement la place de la précédente et réaménagera à son goût. En revanche, si une taupe a pris possession de votre jardin, aucune autre ne pourra s'y installer.

Vous ne pouvez pas voir ce commentaire.

Vous ne pouvez pas poster de commentaire.