Lors du Jour de la Nuit 2018 à Captieux - S.Carlier

Lors du Jour de la Nuit 2018 à Captieux - S.Carlier

Le 12 octobre prochain à Callen (40)
Affiche Jour de la Nuit 2019

5ÈME ÉDITION POUR LE PARC

Le Parc naturel régional des Landes de Gascogne se mobilise à l’occasion de la 11ème édition nationale du Jour de la Nuit, manifestation annuelle de sensibilisation aux impacts de la pollution lumineuse sur l’environnement nocturne, le ciel étoilé et la santé humaine. Il s’agit de la 5e édition organisée sur le territoire du Parc.

SAMEDI 12 OCTOBRE 2019, partez à la rencontre du monde de la nuit, dans les Landes à CALLEN (40), au travers de nombreuses animations gratuites et ouvertes à toutes celles et ceux désireux de (re)découvrir la nuit noire, les étoiles et la biodiversité nocturne.

Balade, conte, observations des étoiles, pour cette cinquième édition sur le Parc, il y en aura pour tous les goûts à condition de s’inscrire au préalable car les places seront comptées [80 personnes maxi].

Informations et inscriptions : 05 57 71 99 99 – Maison du Parc à Belin-Béliet.

NOTRE ENGAGEMENT

Par ses actions en faveur de la nuit et du ciel étoilé (manifestations, labels, mesures de luminance, etc), le Parc et les communes s’engagent pour plus d’efficacité et de sobriété énergétiques mais aussi pour un environnement préservé. Repenser l’éclairage public notamment, permet de faire des économies, tout en participant au maintien de l’équilibre des écosystèmes écologiques.

La commune de Callen est d’ailleurs labellisée « Villes et Villages Étoilés » et, à ce titre,participe à la mise en œuvre de notre démarche collective pour diminuer, à moyen terme, la pollution lumineuse, préserver la biodiversité nocturne et valoriser la qualité de son ciel étoilé.

Jour de la Nuit 2018 - S.Carlier

Jour de la Nuit 2018 - S.Carlier

LE JOUR DE LA NUIT, QU'EST-CE QUE C'EST ?

Ouvert à toutes et tous, le Jour de la Nuit est une manifestation nationale de sensibilisation à la pollution lumineuse, à la protection de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé, coordonnée par l’association Agir pour l’Environnement.
Depuis plus de 10 ans, l’événement rassemble une multitude d’acteurs (collectivités locales, associations, gestionnaires d’espaces naturels et citoyens) qui organisent des manifestations et animations dans les territoires, pour sensibiliser le grand public et les collectivités territoriales aux conséquences de la pollution lumineuse.
Les années passées, le Jour de la Nuit a été réalisé en partenariat avec un collectif d’une vingtaine structure. En moyenne chaque année, 600 manifestations ont été organisées en France grâce à la mobilisation de plus de 350 collectivités et 250 organisations.
Le Jour de la Nuit, c’est donc une façon de (re)découvrir la biodiversité nocturne et de retrouver le plaisir d’observer le ciel étoilé, tout en attirant l’attention des collectivités et des citoyens sur les conséquences de la pollution lumineuse. En rejoignant cette grande action festive et participative, les différents acteurs s’impliquent dans une grande marche vers la préservation de l’environnement, de la nuit et de la biodiversité tout en luttant contre le gaspillage énergétique.

EN SAVOIR PLUS SUR LE JOUR DE LA NUIT

Coordonné par l’association Agir pour l’Environnement en partenariat avec une vingtaine de structures (Association des Maires de France, ANPCEN, Association Française d’Astronomie, Parcs Naturels Régionaux…),le Jour de la Nuit s’anime avec quelques700 évènements organisés partout en France.

Carte des manifestations : www.jourdelanuit.fr

LA POLLUTION LUMINEUSE, QU'EST-CE QUE C'EST ?

On parle de pollution lumineuse pour désigner les conséquences néfastes d’un éclairage artificiel excessif à la fois sur les écosystèmes et l’Homme.

Un tiers de la population mondiale ne voit plus la Voie Lactée ! La nuit est en effet confrontée à la montée d’une pollution lumineuse issue d’une généralisation et d’une mauvaise utilisation de l’éclairage public. La France compte aujourd’hui 9,5 millions de points lumineux publics dont 33% concernent des infrastructures vieillissantes de plus de 20 ans estimées obsolètes. Les nombreux magasins et enseignes qui restent allumés tard dans la nuit, les publicités lumineuses, l’utilisation d’éclairages vétustes et énergivores, renvoyant la lumière vers le ciel et souvent inadaptés aux besoins réels des citoyens, participent à l’augmentation de cette pollution. Il est donc important de tendre vers un éclairage public durable qui respecte la biodiversité et l’environnement, réponde aux attentes de la population et intègre les enjeux énergétiques.
Les collectivités sont des actrices majeures dans la prise en compte de ces problématiques. En effet, à travers des actions de sensibilisation auprès des citoyens et la mise en place de mesures de réduction des impacts, les décideurs politiques locaux peuvent agir concrètement pour la préservation de l’environnement nocturne à travers une utilisation raisonnée de l’éclairage artificiel.

Vous ne pouvez pas voir ce commentaire.

Vous ne pouvez pas poster de commentaire.



Veuillez patienter pendant le chargement de la carte...