Cercle des Imaginaterres

Rien de tel qu’un doux soleil de septembre pour relever ses manches et s’initier à l’agroécologie et à la permaculture. Tel était l’objectif de cette journée de professionnalisation proposée par le Parc naturel régional aux acteurs touristiques engagés dans une démarche d’écotourisme. Une dizaine de prestataires aura répondu présent à la proposition du Parc pour suivre cette journée de formation-action visant à une gestion environnementale répondant aux enjeux du développement durable de notre territoire. Par leur participation, ces acteurs du tourisme ont marqué leur intérêt pour un mode de production agricole valorisant la diversité biologique et les processus naturels.

Cercle des Imaginaterres

C’est Pascal Mathis le chargé de développement de l’Association Lor’Anim, et propriétaire du Domaine de Payan qui nous reçoit au sein de son airial, en partenariat avec l’association Les Jardins reconnaissants de Mont-de-Marsan, qui animera cette journée d’échanges. Le Domaine de Payan est une structure d’accueil touristique impliquée dans une démarche de Tourisme social et familial (rendre le tourisme accessible à tous) à travers un service d’hébergement de type gîtes à Luglon, au cœur de la forêt gasconne.

Cercle des Imaginaterres

À travers ses ateliers et animations, l’association Les Jardins reconnaissants est engagée dans l’éducation à l’environnement, mais aussi, redonne du lien social en s’appuyant sur le jardin ou le potager comme outil pour fédérer, comme objet de ramification entre les habitants et un territoire. A travers cet engagement associatif, Vincent Lafitte le fondateur et ‘animateur reconnaissant’, nous explique l’utilité du jardin pour se connecter à soi et aux autres. 

Les actions de l’asso se portent avant tout sur l’échange entre les personnes présentes, qu’elles aient une connaissance pointue du jardinage ou du maraîchage, ou bien qu’il s’agisse de néophytes qui s’intéressent au jardin. Lors de ces journées d’échange, tout le monde a sa pierre à apporter à l’édifice. Chacun vient alors s’enrichir des expériences des autres, on échange plus qu’on ne jardine. C’est aussi ça un jardin participatif !

Cercle des Imaginaterres

L’objet de ces rencontres n’est pas de fournir un apport théorique, néanmoins quatre éléments fondamentaux ont été abordés pour redonner vie à son sol, voire pour créer un sol ex-nihilo :

-semis d’engrais verts

-mise en place de couverture de sol

-réalisation d’une butte auto-fertile

-sensibilisation à la biodiversité cultivée

Pour la mise en pratique, nos ‘jardonneurs’ (jardiniers-bricoleurs) ont collectivement réalisé une culture sur butte en lasagne, ce qui permet d’obtenir un sol enrichi pour y recevoir des cultures quelques mois plus tard. Ce qui est d’autant plus important en région au sol sableux, moins propice aux plantations.

À l’issue de cet échange d’expériences, les Imaginaterres (membres du réseau écotourisme) ont pu échanger leurs graines avec la grainothèque de l’asso et prendre quelques références d’ouvrages conseillés par nos deux jardiniers-solidaires*.

photo 7

Rendez-vous dans quelques mois au Domaine de Payan, pour voir si nos petites graines semées sont devenues grandes ;)

photo 8

*En mai 2019 a eu lieu la 4e édition des jardiniers solidaires : l’association sème sous serre, puis offre les plants à des personnes qui s'engagent à les cultiver et à redonner la moitié des récoltes aux associations caritatives locales (Plateforme sociale du Marsan).

‘Les utopies d’aujourd’hui sont les réalités de demain’ (Victor Hugo)