Canoë sur le Bassin d'Arcachon

"Notre embarcation, un gros canoë où nous sommes huit à pagayer depuis le port du Teich en famille, se faufile silencieusement au milieu des derniers roseaux du delta de l'Eyre.

Il y a un instant, j'ai aperçu un bout du Bassin. C'était bleu et grand. Très grand.

Des oiseaux, que je ne reconnais pas encore assez vite, passent juste à coté de nous et de nos pagaies.Deux chevaliers guignette, murmure notre barreur.Il nous demande maintenant de pagayer le plus silencieusement possible pour éviter leur envol. C'est pas si facile !Quel changement maintenant! Fini les eaux douces et lisses de la rivière. Nous sommes maintenant sur le Bassin, le vrai. Mais nous le voyons bien différemment qu'ailleurs.Petit clapot, qu'il dit notre Cap'. C'est que c'est presque la mer ici... Il y a même une île juste devant nous.La marée s'inverse et il faut déjà rentrer vers notre port d'attache..."

Simone, 62 ans retraitée depuis la semaine dernière.

Les enfants du Club Nature au jardin

Les enfants du Club Nature au jardin

"Le printemps est là, il était temps de remettre un peu d'ordre au jardin du Graoux, désherber les carrés. Ensuite la terre a été nivelée, la surface a été aplanie pour être à peu près horizontale. Ainsi, l'eau d'arrosage ne ruissellera pas trop et s'infiltrera correctement dans la terre.

L'étape suivante a été le semis et la plantation. Les enfants ont appris que l'on sème des graines et que l'on plante des végétaux déjà développés. Un petit schéma a permis de comprendre qu'une graine, c'est une future plante et qu'à l'intérieur se trouvent toutes les parties de celle-ci : la tige, les racines, les feuilles. Quant aux cotylédons, ce sont les réserves de nutriments (de nourriture) pour l'embryon de la plante avant qu'il ne soit autonome.

Une graine se sème en général à une profondeur de deux fois sa taille. Les enfants ont semé des radis, des betteraves, des carottes, et des graines de fleurs (capucines et soucis). Ils ont aussi planté un pied d'artichaut. Enfin ils ont installé une "tour à pommes de terre". C'est un système qui permet de butter les pommes de terre (c'est-à-dire de faire monter la terre autour du pied pour qu'il produise des tubercules) sans trop perdre de place au potager.

Enio qui était en forme nous a dit : "les pommes de terre quand elles sont butées ça fait de la purée"... Humour !

Pour terminer le permis couteau a été remis aux enfants qui avaient passé l'épreuve avec succès. Ils pourront ainsi utiliser leur couteau de manière autonome au club nature."

C’était en ce week-end de Pâques, l’occasion pour tous les amoureux de la nature de découvrir les territoires naturels préservés de Nouvelle-Aquitaine et les espaces naturels sensibles de Gironde, leur faune et leur flore, à l’occasion de la première édition du Festival Territoires Sauvages au Teich (33), organisé par l’association Cistude Nature.

Port du Teich

Véritable petit frère du festival de Ménigoute, Territoires Sauvages nous proposait, dans la salle publique du Teich, transformée pour quelques jours en salle de cinéma, une sélection de films naturalistes projetés lors du 33e Festival International du Film Ornithologique ainsi que ceux des anciens étudiants de l'Institut francophone de formation au cinéma animalier de Ménigoute (IFFCAM).

Dans le Village, situé juste devant l’emblématique Réserve Ornithologique du Teich, la pluie battante du premier jour n’aura pas eu raison de l’ambiance chaleureuse et de la convivialité qui régnaient sur les stands des différents parcs naturels régionaux de Nouvelle-Aquitaine, du Parc Marin du Bassin d’Arcachon, du Département de la Gironde ou encore de l’Agence régionale pour la Biodiversité. D’ailleurs, c’est sous un soleil dominical radieux que de nombreux curieux ont rendu visite aux acteurs du territoire, partenaires de l’événement.

TerritoiresSauvages_M.F
Au moment de l'inauguration, échanges entre Nicolas Thierry, vice-président de la région Nouvelle Aquitaine et François Deluga, maire du Teich

Et ils étaient nombreux aussi, à s’inscrire tout au long du week-end, aux balades à la découverte de la nature sauvage. Une nature à couper le souffle le long du sentier du littoral au Teich ou aux milieux des roselières du Domaine de Certes - Graveyron, avec ses centaines d’espèces d’oiseaux, ses couleurs, ses parfums, sa lumière… Éminemment présentée à vos yeux et vos oreilles par des guides amoureux de la nature et de ses trésors.

Balades contées, expositions, fête, master class et ferme pédagogique constituaient aussi le programme… Territoires Sauvages a planté l’étendard d’un rendez-vous incontournable en devenir,  et le Parc naturel régional des Landes de Gascogne, partenaire de la première heure, ne peut que féliciter et soutenir de tels événements qui éveillent à cet environnement si riche qui est le nôtre.

Le village du festival Territoires Sauvages
Domaine de Certes Graveyron
Grenouille Taureau
Stand du Parc naturel régional des Landes de Gascogne